Témoignages : Les otages de Bormes-les-Mimosas pendant la Seconde Guerre mondiale

187 Views

Vidéo reportage pour la ville de Bormes-les-Mimosas narrant l’histoire des habitants de la ville ayant été forcé d’accueillir les habitants du Lavandou que les soldats allemands avaient pris en otage, alors que les forces alliées gagnaient de plus en plus de terrain.

À la suite du débarquement du 6 juin 1944 en Normandie, un second front se prépare avec le débarquement de Provence sur les côtes Varoises. Dès le 11 août, le mur de fortifications de la Méditerranée est bombardé sans relâche. Localement, les batteries côtières du Cap Nègre et du Cap Bénat sont prises pour cibles. Les soldats allemands et la population locale sentent que quelque chose se prépare.

Au Lavandou, l’occupant mine la petite et la grande jetée du port en vue de les faire exploser et éviter ainsi une zone d’accostage pour les troupes alliées. Le maire du Lavandou demande aux habitants de fuir le centre de la commune pour se mettre à l’abri. Certains choisissent de se réfugier dans les collines, nombre d’entre eux préfèrent rester non loin du village derrière l’actuel cimetière du Lavandou, le long des berges de la rivière « la Vieille », protégés du village par la colline de l’actuelle rue de la chapelle.

Le débarquement débute dans la nuit du 14 au 15 août. La résistance harcèle les allemands. Dans l’après-midi du 16 août, quatre maquisards locaux tendent une embuscade à un véhicule allemand au niveau du rond-point de Verdun en plein centre du Lavandou. L’escarmouche fait un mort et plusieurs blessés du côté allemand. Les résistants, poursuivis par les troupes d’occupation, s’enfuient vers les collines en passant au travers de la population réfugiée le long de la Vieille.

Date

17 March 2023